Festival DESORDRE #3 – samedi 7 fevrier

DESORDRE #3  –  » Musiques et Mouvements Indociles  »
Vendredi 6 & samedi 7 Février 2015

Désordre apporte un soutien concret aux compagnies et artistes mélangeant, avec justesse et talent, danse et musique improvisée. Cette année, l’accent est mis sur les arts numériques et multimédias ainsi que sur la découverte du Sound painting. Le fondateur de cette discipline, l’américain Walter Thompson est l’invité exceptionnel de la 3ème édition de ce rendez-vous consacré aux « Musiques et mouvements indociles ».

DESORDRE-FESTIVAL-2015-BROCHURE-A5

Programme du samedi 7 février

– 19h : GÊ  – GAËL SESBOÜÉ, CIE LOLA GATT

Gaël SESBOÜE assisté de Betty TCHOMANGA :
 Chorégraphie / Elias GIROD : Interprétation / Vincent RAUDE : Dispositif sonore

Sur un socle en bois, un danseur évolue comme sur une représentation du Monde et de l’Humanité. Une danse en lien avec les éléments, l’enlisement, la pousse, le minéral et l’organique. Des micros, captant le son des mouvements servent ici de matière à une création sonore en direct.

Peinture Frank e rannou

– 20h : TRANS (MAUVAIS) GENRE 

Frank-e RANNOU : Peinture / François JONCOUR et Lionel PRIGENT : Musique

Trois artistes. Des coups de pinceau sont donnés, des boutons sont tournés, des mélodies sont créées, des couleurs s’assemblent. Un portrait se forme. La peinture contamine les mots qui, à leur tour, sont contaminés par les sons.

 

Soundpainting

– 21h30 : WALTER THOMPSON ET LE COLLECTIF SPANG !

Walter THOMPSON et Benjamin NID : Direction
Avec les performers du SPANG ! et les stagiaires bretons.

Le chef d’orchestre new-yorkais Walter Thompson crée le Soundpainting en 1974. Depuis, cette discipline artistique qui utilise un code gestuel précis, dédié à la création en temps réel n’a cessé de se développer. Aujourd’hui 1000 signes permettent à un compositeur « soundpainter » de communiquer avec des artistes musiciens, acteurs, danseurs, graphistes, vidéastes ou techniciens…
 C’est à la création spontanée d’une œuvre que vous convient Walter Thompson et le Spang !, collectif d’artistes-performers, mené par Benjamin Nid. Ils sont accompagnés d’artistes bretons formés à l’occasion d’ateliers dans le cadre du festival.

SPANG on Vimeo.

 

– 23h00 : DUSTY CORNERS
La clôture de cette édition est confiée au duo Dusty Corners, découvert au festival Astropolis 2014, qui proposera un cocktail de bass music teintée de pop, de jazz et de techno.

 

Infos Pratiques
Horaires : Vendredi 6 février à partir de 20h30 et Samedi 7 février à partir de 19h
Revenir au programme de la soirée du 6 février.

Tarifs pour chaque soirée :
8 € / 5 € (réduit & adhérent Penn ar Jazz) / gratuit (moins de 12 ans)
Billets sur place ou en ligne directement ici.

Lieu des spectacles / concerts :
Le Mac Orlan. 65 rue de la porte 29200 Brest

Infos et réservation :
02 98 33 55 90 – macorlan@mairie-brest.fr
02 29 00 40 01 – pascale@penn-ar-jazz.com

Cet événement est proposé et coproduit par quatre structures du département : Penn ar Jazz, le Mac Orlan, Musiques et Danses en Finistère et le Conservatoire de Musiques et de Danses de Brest Métropole Océane.